• librairieenfolie

Varions les éditions : Le Quartanier (septembre 2020)



Le Quartanier selon ses lecteurs


Le Quartanier selon ses éditeurs


Après vos lectures, l'heure est venue de vous présenter l'envers du décor. Direction Montréal, où les éditeurs de cette maison à l'effigie du sanglier nous livrent leur histoire. Merci à eux !


Quand tout a commencé

"Le Quartanier est né en 2002 et a fait paraître ses premiers titres en 2003. Le fondateur et directeur général en est Éric de Larochellière, qui est le codirecteur éditorial de la maison, avec Alexie Morin. C’est Éric de Larochellière qui s’occupe aussi de la direction artistique, qui designe et maquette les livres.

L’équipe s’est étoffée au fil des ans et, en plus des divers pigistes, la maison compte maintenant sept personnes à son emploi (certains à temps plein, d’autres à trois ou quatre jours semaine)."


Le Quartanier, intérieur & extérieur

"Le Quartanier publie de la fiction, de la poésie, de l’essai littéraire et du théâtre. Nous intéressent les oeuvres qui travaillent la langue, qui s’inscrivent dans la porosité entre les genres, dans l’hybridité formelle, bien que le roman comme genre nous paraisse tout à la fois à réinventer et à critiquer. L’écriture ne peut plus guère s’encombrer d’étiquettes. On a tout récemment, en 2019, fondé une nouvelle collection, Parallèle, consacré aux soi-disant « mauvais genres » et aux littératures de l’imaginaire — polar, SF, horreur, fantastique, etc. On y publiera deux titres par an. Le deuxième titre de cette collection, un polar, paraîtra fin janvier en France, en Belgique et en Suisse, Mathilde ne dit rien, de Tristan Saule.