• librairieenfolie

Varions les éditions : ActuSF (octobre 2020)



Les éditions ActuSF selon leurs lecteurs

@latitestella a lu Je suis fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro

@librelectures a lu Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor

@margot.mci a lu Passing Strange de Ellen Klages

@inci.pit a lu Liavek de Megan Lindholm et Steven Brust


Les éditions ActuSF selon Jérôme Vincent


Direction Chambéry où Jérôme Vincent, directeur éditorial, vous embarque dans les coulisses de sa maison d'édition !


Du début à nos jours

"Les éditions Actusf sont nées dans le sillage du site actusf.com, mis en ligne en 2000. Pendant quelques années, on a sorti quelques titres en auto-diffusion et auto-distribution, avant de rentrer dans le système de diffusion et de distribution classique. Aujourd'hui, nous sommes chez Média pour la France et la Belgique (et le Québec), Dargaud pour la Suisse et Edantès pour le numérique. Nous sommes en tout une équipe d'une dizaine de personnes (dont cinq salariés et autant de freelance) qui travaillons au quotidien sur les éditions Actusf."


La ligne éditoriale

"Pour la ligne édito, on officie essentiellement dans le domaine des littératures de l'imaginaire, en adulte comme en jeunesse. En premier lieu on publie de la fiction en fantasy, science fiction, fantastique, etc, qu'elle soit anglo-saxonne ou francophone. On a dans notre catalogue des auteurs et des autrices confirmés, mais aussi des "nouveaux et nouvelles venus" avec qui on espère pouvoir faire un bout de chemin. On souhaite des romans et des recueils qui déménagent, qui racontent des histoires qui nous emportent et qui ont, si possible, un regard sur notre monde. C'est pour ça qu'on adore travailler ou

traduire Nnedi Okorafor, Ben H.Winters, Ursula Le Guin, Jeanne-A Debats, Alex Evans, Karim Berrouka, Jean-Laurent Del Socorro, Morgan Of Glencoe, Nadia Coste, Ellen Kushner, Jean-Luc Bizien, Alan Moore, Loic Le Borgne, Thomas C.Durand, Nancy Kress, Elodie Serrano, Philippe Auribeau, David Khara, Katia Lanero Zamira, Damien Snyers et tous les autres...


Notre deuxième ligne, ce sont des guides, des essais, des monographies ou des biographies... des livres qui parlent de l'imaginaire, réfléchissent sur le genre et/ou donnent envie de le lire. Le dernier en date, c'est Dans les imaginaires du futur d'Ariel Kyrou, texte qui propose de voir comment la science fiction a déjà envisagé certaines des grandes thématiques de notre temps, de la pandémie à l'apocalypse, des Intelligences Artificielles à la conquête spatiale. C'est passionnant. Il y a peu, on a aussi publié le Guide Alan Moore et la biographie de Lovecraft : Je suis Providence. Et puis on a toute la collection liée à la Maison d'Ailleurs qui permet de se frotter à tout un tas de thèmes de l'imaginaire."



Combien de titres publiez-vous par an ? Comment les choisissez-vous ?

"On publie une quarantaine de titres par an, sachant qu'il y a une dizaine de livres de poche au sein de la collection Hélios qu'on partage avec les Indés de l'imaginaire (Les Moutons électriques, Mnémos et Actusf). Il y a les livres des auteurs et autrices avec qui on aime travailler, les premiers romans ou les traductions qui nous ont énormément plu, les essais que l'on a envie de publier parce qu'on trouve qu'ils apportent à la discussion commune sur nos genres...

Choisir un titre c'est à la fois le faire parce qu'il nous plait, mais aussi parce qu'il a une cohérence avec ce que l'on fait jusqu'ici, cohérences de thématiques, d'auteurs ou de collections, avec parfois quelques écarts pour quelques projets un peu fous (en cette fin d'année, on publie un livre avec la radio TSF Jazz : 59 rue des archives, par exemple, bien loin de ce que l'on fait habituellement). Faire le planning de ce que l'on souhaite publier est toujours un joyeux petit enfer :)"


Vous faites partie du collectif Les indés de l’imaginaire : En

quelques mots, qu’est-ce que ce collectif et ce que ça vous apporte ?

"L'idée de ce collectif qui a déjà plus de sept ans c'est de partager. Partager des moyens de communication (newsletter, journal gratuit en librairie - L'indé -, pages ou comptes sur les réseaux sociaux), partager des stands sur des salons, des moments de l'année en librairie (Les pépites de l'imaginaire en février, le Mois Lovecraft, La rentrée de la fantasy ou les Essentiels d'Hélios), et des collections : Naos pour le young adult, Hélios pour le poche. On se cache derrière ces deux collections pour être plus forts tous ensemble et produire assez de titres pour qu'elles existent en librairie !"



Un projet qui vous a particulièrement marqué ?

"Le projet le plus fou fut sans doute celui de la traduction de la biographie de Lovecraft. Je suis Providence de S.T.Joshi a demandé 10 traducteurs et traductrices sous la houlette de Christophe Thill pour publier les quatre millions de signes du texte. C'était vraiment un

boulot de dingue, réalisés dans un temps très court. L'accueil qui a été réservé à ce livre, avec les deux prix qu'il a récolté, GPI et Imaginales, étaient une belle récompense..."


Des projets à venir ?

"Tellement ! Personnellement, ce qui me pousse, ce sont les livres qui arrivent, tous ces titres que j'ai envie de voir exister en librairie. Là j'ai très envie d'avoir dans les mains Zombies, Mort et Vivant de Zariel, un objet assez inclassable, entre bande dessinée et

récit, en "accordéon" (aperçu disponible sur instagram). Et puis 2021 sera plein de belles choses avec des titres de Célia Flaux, Karim Berrouka, Jean-Laurent Del Socorro, Damien Snyers, Anne-Sophie Devriese, Estelle Faye, Katia Lanero Zamora..."

​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc