• librairieenfolie

Un peu de nuit en plein jour, Erik L’Homme [#RL19]




Erik L’Homme, certainement comme beaucoup d’entre vous, je le connaissais pour ces romans jeunesse. J’avais adoré A comme Association lorsque je n’étais encore qu’au collège, et quand j’ai vu son nom dans la Rentrée Littéraire de cette année, j’ai tout de suite été emballée. Curieuse. Je voulais découvrir sa plume pour les adultes. Son autre regard sur le monde.


Dans ce court récit, Erik L’homme nous livre une écriture poétique, hermétique qui peint un monde sans couleurs. Comme une dystopie écologique, le soleil ne perce plus, l’obscurité l’a emporté. Les ténèbres. Tout est bien sombre :  le ciel, la morale, et la cave. En effet, le personnage principal est un boxeur, une excellent boxeur. Une teigne au coeur tendre qui va se laisser réchauffer par la boxeuse du clan adverse. Une vraie dure. Une qui n’a pas peur de vivre. Et dans ce mélange de douceurs, sous cette poésie, on ne sait plus vraiment à quelle époque on est. Dans ces flashbacks, surtout dans les dernières pages et plus encore dans l’épilogue, les cadres spatio-temporels se mêlent, se floutent. C’est trouble, puissant certes, ça se ressent au fond de l’être, mais trouble. J’ai du mal à saisir, les contours, les mots ensemble, à former un décor cohérent. À retirer une morale, le fin mot de l’histoire.


Une lecture un peu trop hermétique pour moi mais dont la poésie saura ravir certains.

Un peu de nuit en plein jour, E. L’Homme, Calmann-Levy, 14 août, 17€.

À retrouver dans ma liste de Rentrée Littéraire 2019.

​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc