• librairieenfolie

Quelques pas de plus, Agnès Marot

J’ai découvert Agnès Marot un peu par hasard, une ou deux fois sur vos post Instagram et puis sur les étagères de ma bibliothèque de quartier. J’ai bien fait de me laisser tenter, puisque j’ai ADORÉ !

La lecture de Quelques pas de plus, aux éditions Scrineo, m’a ravie. C’est un roman jeunesse, ou plutôt ado, mais très bien écrit et bien mené, qui m’a permis de renouer avec cette littérature qui ne m’était plus vraiment accessible.

Sora, l’héroïne, est condamnée à passer le restant de sa vie sur un pied, ou sur trois, perchée sur ses béquilles. Les galères du quotidien, mais surtout la douleur, y sont décrites si justement ! Si ce roman m’a autant plu, c’est bien sûr parce que je m’y retrouve, et plus encore, parce que j’y ai trouvée une amie, un soutient. En effet, depuis plus d’un an, j’ai des problèmes au genou. Les séances de balnéothérapie sont figées dans mon emploi du temps, et l’épuisement également. Il est parfois difficile de faire comprendre à mes amis ce que je ressens, que je suis trop épuisée pour ressortir, quand bien même ils me réservent toujours un tabouret au bar. Sora, elle, elle sait. Elle décrit la douleur, la fatigue, les efforts, la brume des cachets. Tout le long, je me suis demandée si l’auteure avait connu cette douleur pour y poser des mots si justes. Oui, évidemment. Il faut avoir connu les séances de balnéothérapie pour comprendre. Cependant, même si vous ne souffrez pas, ce roman pourra vous aider à comprendre vos proches, notamment grâce à la théorie des petites cuillères ! (Mais je ne vous en dit pas plus, vous la découvrirez bien assez tôt dans le roman).


On a tous besoin d’une héroïne qui ne soit pas en talons aiguilles.


Il y a donc cet aspect-là, de la douleur omniprésente. Pour autant, le pathos n’y est pas exagéré, et l’optimisme est au rendez-vous ! Sora est une héroïne qui déménage. Et Agnès Marot une auteure excellente qui mêle quotidien d’une ado en béquilles avec road trip aventureux. Oui, oui !


En effet, les chapitres alternent entre l’école, le quotidien, et les aventures de Sora et Kay, sa grande sœur, sur la piste du rituel secret des navajos. Le roman est très rythmé, entre poésie et scènes d’actions, il nous tient éveillés jusqu’à l’aurore. Plein de petites morales disséminées, de leçons de vie et de dose de courage, il nous accompagne et nous donne la force de nous battre, de trouver nos ressources les plus profondes pour faire quelques pas de plus.


Pré-ado, ado, jeune adulte, adulte… Je vous le recommande !


Lors de Livre Paris, j’ai eu la chance de rencontrer Agnès Marot. Il me restait alors une centaine de pages avant de terminer Quelques pas de plus, mais déjà j’étais conquise. Elle est une auteure très disponible, et passionnée (aussi bien en salon que sur les réseaux sociaux). Elle a eu à coeur de me parler de tous ses autres romans, et en particulier de De l’autre côté du mur, dont la construction semble proche de Quelques pas de plus : alternance de poétique et d’action. Je me suis donc empressée de lui faire dédicacer. À présent, je suis triste d’avoir refermé les aventures de Sora, mais heureuse d’une prochaine lecture coup de coeur en perspective. Merci Agnès Marot, d’écrire si bien la réalité et l’imaginaire !


J’adore / Très bon / Bon / Livre de plage / Moyen / J’ai du mal…


Tulip’s Song : 

Honey Bones – Dope Lemon


​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc