• librairieenfolie

Pourquoi Phobos est la série à lire pendant le confinement ?

Je ne sais pas vous, mais pour ma part, j'ai bien du mal à me concentrer en ce moment. Coté lecture, l'intrigue prime sur la plume. Si avant j'adorais les récits où il ne se passe rien, où la poésie importe plus que les rebondissements, j'ai aujourd'hui besoin de dynamisme ! Et pour remplir ces critères, je n'ai jamais trouvé meilleur réconfort que dans la littérature de l'imaginaire ou la jeunesse. Combo ! Une saga Young Adulte.


Voici donc, en trois bonnes raisons, pourquoi Phobos de Victor Dixen est LA série à lire pendant ce confinement :


  • Pour le pitch : une télé-réalité pour former des couples lors d'un voyage dans l'espace afin d'habiter Mars. Dans le vaisseau, les filles sont confinées d'un coté et les garçons de l'autre. Ils se retrouvent dans un parloir, chacun d'un coté d'une vitre de plexiglas. Une fiction qui se rapproche de nos futurs date Tinder en temps de pandémie.

  • Pour se sentir adolescent.e : Une série YA pour retrouver un peu de nos anciens tourments, quand on ne payait pas encore les factures et que nos seules préoccupations étaient de savoir qui on allait bien pouvoir choisir de Ben ou Leo sans trahir nos copines. En cette période, c'est cette innocence que j'ai envie de retrouver et cette excitation pour le gossip.

  • Parce que c'est la saga qui pourrait devenir une série Netflix. Elle a tous les codes d'une bonne série pour nous rendre accro : des personnages attachants, des méchants, des alliances et des coups bas, la forme d'une télé-réalité, une mission de la plus haute importance (coloniser Mars). Une poudre de paillettes astrales pour t'en mettre plein les yeux.

Il n'y a que la mort qui soit simple, et éternelle. Parce que tu vois, la vie, c'est compliqué, et c'est terriblement court. On a l'impression qu'on a tout le temps devant soi, mais en réalité c'est comme une séance de speed-dating : à peine entré dans la bulle, c'est déjà le moment de dégager.

Comme j'avais déjà lu toute la série — que je vous conseille dans Les incontournables pour s'initier à l'imaginaire —, j'embarque pour le préquel. Bien contente de retrouver cet univers, car j'ai beau me souvenir que plusieurs détails m'avaient exaspérée, je n'arrivais pas à décrocher pour autant. Serena McBee n'a qu'à bien se tenir, j'arrive !

Phobos, Victor Dixen, Collection R 17,90€ / PKJ 8,20€



​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc