• librairieenfolie

Nos richesses, Kaouther Adimi

Il miroitait, vous l’admiriez, je l’adorais déjà. J’ai entamé ma lecture et perdu mes étoiles dans les yeux. Mais quel “gâchis” ! Un si beau potentiel, une histoire si prometteuse sur le brouillon ! Et puis à l’impression… c’est comme s’il manquait de l’encre, que le tirage était mal passé.


On alterne entre histoire littéraire et fiction, réinvention du vrai. On s’y perd, le faux du vrai et le vrai du faux. La toile de fond est bien réelle, correspond à nos apprentissages : la guerre d’Algérie et les débuts de l’édition. On retrouve avec plaisir nos écrivains fétiches comme protagonistes. Plusieurs récits s’entrecroisent et si l’idée est bonne, je trouve qu’elle n’est pas aboutie. C’est une réelle déception, cela manque de sentiments, Ryad gagnerait tellement à être psychologiquement plus approfondi qu’un personnage de papier. Juste au service du conte, son histoire n’a pas de fin, sa découverte de la littérature reste en surface.


Je sais que pour beaucoup d’entre vous, ce roman est un coup de coeur. Le schéma était prometteur mais pour moi la mise en écriture manque de profondeur.


C’est rare mais cela arrive, alors, pour les romans comme celui-ci, quand j’ai une idée en tête et que je suis sûre d’aimer le roman mais que la réalité se révèle diamétralement à l’opposé, je crée une nouvelle catégorie : “Déception”. Cela fait partie des aventures d’un lecteur.

​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc