​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc

© Margot Mucci

  • librairieenfolie

Mémé dans les orties, Aurélie Valognes

Aurélie Valognes, comme vous tous, je la vois partout. À travers chaque représentation Vichy, sur le moindre set de table en terrasse, sur les affiches des autobus… Je l’entends dans toutes les bouches, que ce soit son nom à présent si connu ou ses expressions désuètes : les jolis titres de ses romans. J’ai offert son tout premier livre, Mémé dans les orties, à ma mère sous le sapin de Noël au moment de sa sortie en poche. C’est dire si ça date ! Elle l’a lu, l’a prêté à ma grand-mère, puis le voilà revenu dans notre bibliothèque. À mon tour, cette fois-ci !


Après tout l’engouement autour d’Aurélie Valognes – éloges sur instagram, queue interminable à Livre Paris, multiples émissions télé… – je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. Comme toujours lorsque c’est très médiatisé. Le mieux : me faire mon propre avis, sourde à ce que j’avais ouï dire.


Si j’ai eu quelque peu de mal à rentrer dans la lecture à cause des nombreuses expressions idiomatiques, j’ai passé finalement assez vite le seuil de lecture. Que c’est drôle ! L’ironie pointe son nez à chaque phrase, les situations absurdes nous détendent : on passe un bon moment. Si l’histoire est effectivement sympathique mais pas non plus novatrice à en révolutionner le schéma littéraire – un petit vieux grincheux qui reprend petit à petit goût à la vie, on a déjà lu – on apprécie cette légèreté, ce comique. L’audace, l’invraisemblable. L’auteure s’amuse et nous amuse. Des livres feel good, on en a déjà lu, mais c’est souvent des histoires d’amour un peu gauches. Chez Aurélie Valognes, c’est juste une explosion de caractères, de petites joies, de folies à s’accorder. Cet humour, ce désir de trouver l’expression décalée qui fera sourire les plus ridés, c’est ce que j’ai apprécié dans Mémé dans les orties.


Ne vous attendez pas à la révolution littéraire de l’année, mais acceptez de couper court avec la réalité et de plonger dans un petit roman haut en couleurs. Après une journée de travail bien chargée, c’est si agréable.


J’adore / Très bon / Bon / Livre de plage / Moyen / J’ai du mal…