​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc

© Margot Mucci

  • librairieenfolie

La mélodie sanctuaire, Arnaud Gauthier

Je n’ai pas pour habitude de résumer les livres ni de vous partager les quatrièmes de couverture, mais ce roman-ci est peu connu et avant de pouvoir le chroniquer, vous devez savoir de quoi il parle.


Le speech est très intriguant : Elias, journaliste et chroniqueur dans le monde musical, est en fuite. La raison ? Il doit sauver sa peau et protéger la musique enregistrée par Alex, un de ses amis musicien. Cette musique si particulière, qui provoque des réactions si fortes, quelle est son origine ? De simples accords sortis de l’esprit d’un petit génie des notes, ou bien a-t-elle une origine plus ancienne, plus profonde ? Entre grandes théories et industrie musicale, Elias est plongé au coeur d’évènements qui le dépassent.


On alterne avec le récit de la vérité par Elias et sa fuite. Un narrateur personnage puis un narrateur omniscient. Deux récits, deux espaces temps, qui se superposent pour créer une tension narrative et faire monter le suspens.


Le roman a la particularité de décrire la musique, ce qui n’est pas chose aisée. L’auteur tente de nous traduire cette musique si particulière et ses effets, les émotions que le public ressent à son écoute. N’étant pas très sensible à la musique, je ne l’ai donc pas été non plus à ses descriptions, mais à l’inverse, si c’est votre cas, laissez-vous tenter ! On y parle aussi groupes en tout genres, concerts et producteurs. Une véritable immersion dans les dessous de l’industrie musicale.


Pour ma part, j’ai beaucoup aimé la théorie de l’existence d’une “musique mère”. Je ne vous en dévoile pas plus, il est agréable de se laisser porter par le roman. J’avais aussi un réel désir de connaître le fin mot de cette histoire, même si le style ne m’a pas entrainée plus que ça.


Ce texte est donc en quelque sorte une enquête, sans que ce soit pour autant un véritable roman policier. Un genre hybride, à découvrir.


Tulip’s Song

Radiohead – Weird Fishes