​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc

© Margot Mucci

  • librairieenfolie

L’Héritière, Jeanne-A Debats

Si la bit-litt n’est vraiment pas mon genre de prédilection, il faut toujours écouter les conseils d’une amie boulimique de lecture et très très exigeante. Quand elle m’a prêté le recueil Métaphysique d’un vampire de la même auteure, j’ai été emballée par la plume, mais j’avais toujours cette réticence quant à l’univers. Elle m’a dit “Tu verras, L’Héritière te plaira beaucoup plus”. Et WHOUA ! En effet, L’Héritière m’a conquise.

Certes, je retrouve avec plaisir l’écriture de Jeanne-A Debats, son humour et ses tournures de phrases revigorantes, et plus fluides dans ce roman. Mais ce n’est pas tout.


J’ai adoré Agnès, héroïne naïve, super-héroïne uniquement par accident, et qui découvre l’AlterMonde au même rythme que nous. La première moitié du roman répond à la fonction explicative de l’incipit, en prenant son temps. Ce n’est pas didactique, les informations nécessaires nous parviennent au travers de petites péripéties. Le début est certes très agréable mais n’a rien non plus d’extraordinaire – enfin, si ; ses personnages et son décor. Je me demandais ce qui avait pu emballer autant mon amie si exigeante. La deuxième moitié bien sûr ! Je ne sais pas si l’on peut vraiment dire que “le rythme s’accélère” puisque cela reste toujours si justement dosé entre action, humour et explications (hormis le passage sur les recherches de l’Arbre généalogique où j’avoue avoir perdu le fil, mais qu’importe), cependant, le suspens s’intensifie. Désormais, nous en savons assez pour comprendre tous les enjeux. Si au départ la naïveté d’Agnès l’entrainait dans des mésaventures prévisibles et risibles, à présent les rebondissements sont nombreux et là où on s’y attend le moins. On remercie l’adorable Navarre de surgir toujours à point, mais même lui parvient à se faire berner parfois. Rien n’est laissé au hasard, chaque détail aura sa part de déterminisme à un moment donné.


Lorsque l’on pense enfin être arrivé au bout de “l’enquête” et à bout de souffle, que les péripéties se calment, les révélations prennent le relais. Le lecteur n’est pas ménagé, nous sommes en haleine tout du long et incapables d’attendre de découvrir la suite. Heureusement, trois tomes ont déjà paru.


Sur ce, il me reste encore deux pavés à avaler pour étancher ma Soif.


J’adore / Très bon / Bon / Livre de plage / Moyen / J’ai du mal…