• librairieenfolie

Jour de courage, Brigitte Giraud

Jour de courage m'intriguait pour le huit clos qu'il construisait, pour cet espace temps infime — celui d'un exposé d'écolier — qui condense tout le récit. Ma curiosité voulait savoir, comprendre. Comment élaborer la psychologie de plusieurs personnages sur le seul postulat d'un exercice d'école ? Comment créer un passé cohérent, articuler le récit, informer suffisamment le lecteur ? Brigitte Giraud a très bien réussi ce défi. Le texte fonctionne parfaitement, le lecteur n'a pas cette sensation d'étouffer, d'être enfermé. L'histoire est finalement construite comme chaque récit peut l'être, avec des digressions, des retours en arrière quand cela s'impose, afin de combler les lacunes des personnages. Tout se tient. Un suspens se crée même. À travers cet oral qui défile sous nos yeux des brèches laissent apercevoir un futur, des péripéties.


Ce n'est pas pour autant une lecture qui m'aura marquée, mais j'ai apprécié que l'on bouscule un peu les formes du récit. Si tu l'as lu, qu'en as-tu pensé ? 

​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc