• librairieenfolie

J’ai rencontré : Anne-Gaëlle Huon

Si j’ai rencontré plusieurs fois la pétillante Anne-Gaëlle Huon, à Livre Paris notamment mais aussi à Anglet dans le Camion qui livre du Livre de Poche, c’est par mail qu’elle a répondu à mes questions. Voilà de quoi découvrir quelques secrets de l’écrivaine aux story pleines de bonne humeur !


Est-ce que tu as une autre activité à coté ? Quand trouves-tu le temps d’écrire ?

“Depuis mon retour à Paris, je me concentre sur l’écriture. Je m’occupe aussi pas mal de mes deux petits soleils et je suis reconnaissante d’avoir du temps avec eux. Ecrire demande pas mal de rigueur car entre les réseaux sociaux, les enfants, et les rencontres en librairie, les journées sont bien souvent trop courtes ! J’essaie d’écrire tous les jours, surtout le matin.”


L’auteur(e) qui t’inspire ?  

“Delphine de Vigan pour sa délicatesse et sa capacité à se livrer sans fards. Laurence Peyrin pour l’élégance de sa plume pleine d’humour. Philippe Delerm pour sa poésie du quotidien.”


Quels sont tes rituels d’écriture ?

“Je doute, beaucoup. Ensuite je jette plein d’idées dans un carnet. Et enfin j’essaie de faire le tri dans tout ça en suivant mon instinct. Je suis incapable de faire quoi que ce soit sans plaisir, tout doit être ludique dans ce que j’entreprends. Je fais en sorte de passer ces moments d’écriture en compagnie de personnages que j’aurais plaisir à côtoyer dans la vraie vie. Ecrire c’est avoir le luxe de choisir ses collègues.”


“Même les méchants rêvent d’amour” et “Le bonheur n’a pas de rides” font beaucoup parler d’eux en ce moment. Mais ton premier roman, Buzz, reste dans l’ombre. Que peux-tu nous dire sur son histoire ?

Buzz ! est mon premier roman. C’est une comédie que j’ai écrite à New York, dans une bibliothèque sur la sixième avenue. Ce roman donne à voir une journée extraordinaire dans la vie d’une dizaine de personnes qui de près ou de loin, s’apprêtent à assister à la finale d’un grand jeu télévisé. On rit dans ce roman, et puis on jette un coup d’oeil dans les coulisses de la télévision où j’ai travaillé pendant un moment… Ce roman a été auto-publié puis rapidement édité par City Editions. C’est avec ce livre que je me suis dit “Et pourquoi pas, finalement ?” “


J’adore les anecdotes et tu es écrivaine, alors raconte-nous :


Ton plus beau souvenir en dédicace

“J’ai beaucoup de bons souvenirs. Celle qui m’a le plus marquée c’est la toute première, que j’avais organisée dans la résidence où habite ma mère, sur la Côte d’Azur. J’avais une table près de la piscine avec mon premier roman (Buzz !) que je venais d’auto-publier trois semaines avant. Le roman commençait à faire parler de lui sur les réseaux. J’étais plein d’enthousiasme, avec mon stylo et ma pile de livres… Personne n’est venu. Sauf un monsieur, au moment où je pliais bagage, alors que mon enthousiasme sombrait au fond de la piscine. Il m’a acheté un roman en disant “Quand vous en vendrez des milliers, je pourrai dire que j’étais le premier”. Monsieur, si vous me lisez, passez le bonjour à votre épouse !”


La 1ere fois que tu as dédicacé en cachette ton roman dans un Relay !

“Je crois que c’était la première fois que je l’ai vu en librairie, à l’aéroport avec mon mari. On partait en vacances et ça m’a pris comme ça, sans réfléchir. Je l’ai posté sur instagram et l’enthousiasme a été tel que j’ai continué. J’ai signé tous les livres de tous les Relay de Roissy (il y en a un paquet !) en gloussant comme une baleine avec mon mari. J’arrivais plus à m’arrêter. J’étais à deux doigts de signer un paquet de Toblerone et un maillot de M’Bappé !”


Tu es très présente sur les réseaux sociaux : qu’est-ce que cela t’apporte / représente pour toi ?

“Je suis surtout présente sur Instagram. J’en profite d’ailleurs pour m’excuser auprès du petit peuple de Facebook : je n’y mets que très rarement les pieds, je trouve ça extrêmement compliqué. Insta est un réseau encore très bienveillant. J’aime en apprendre sur eux, partager quelques bonnes blagues, savoir ce qui les touche et puis surtout me sentir encouragée. Je suis quelqu’un qui doute beaucoup (entre deux éclats de rire)…”


Un indice sur le prochain roman ?

“Si vous en avez, je les veux bien ! Je suis au chapitre douze et tout ce que je peux vous dire c’est qu’il y aura peut-être encore une grand-mère au casting !”


Quelques mots pour tes lecteurs ?

“Merci. Merci de donner sa chance aux nouveaux, merci d’en parler autour de vous. Merci de lire des livres aussi. Tout ça n’existe que grâce à vous.”

Merci beaucoup Anne-Gaëlle Huon, d’être si disponible et de partager avec nous un peu de ton quotidien !

Si par hasard vous avez réussi à passer à coté du succès grandissant de cette autrice, n’hésitez pas à lire ma chronique sur son dernier roman Même les méchants rêvent d’amour, vous filerez ensuite chez votre libraire !


​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc