• librairieenfolie

Février 2019 : Finitude



Finitude selon ses lecteurs


@bookimia a lu Le prix des âmes d'Emmanuelle Pol

@uneribambelle a lu La femme de marbre de Louisa May Alcott

@chrstphlmbrchts a lu Auletris d'Anaïs Nin

@helenedemontaigu a lu À la légère de Michel Deon

@marthemarie82 a lu Derrière les panneaux, il y a des hommes de Joseph Incardona

@claire.and.the.books a lu Ma nuit entre tes cils de Grégory Cingal

@litterature_etcie a lu Journal I, 1837 - 1840 de H.D. Thoreau

@manon_bouquine_et_maigrit a lu En attendant Bojangles d'Olivier Bourdeaut


Finitude selon l'équipe de Varions les éditions


@madame.tapioca a lu L'appel de Fanny Wallendorf

@librairieenfolie a lu Pactum Salis d'Olivier Bourdeaut


Finitude selon ses éditeurs


Compte-rendu de l'interview téléphonique avec Emmanuelle Boizet, éditrice chez Finitude.


De la vente à la production

Après quinze années passées à travailler dans une librairie de livres anciens, Thierry et Emmanuelle souhaitent bousculer leur quotidien. Petit à petit, ils se tournent vers l'édition, portés par l'envie de redécouvrir des livres épuisés, explorer les archives d'écrivain, avec la passion qui est la leur : mettre au jour des textes. Ils se forment tout seuls, aiguillés au début par les conseils d'un ami imprimeur. Thierry s'occupe de la maquette et des couvertures. C'est que 15 ans de librairie ancienne, "ça fait de l'oeil !". En 2002, le virage est pris et les éditions Finitude deviennent leur activité principale. Aujourd'hui, ils bénéficient même de l'aide d'une assistante éditoriale. Avec déjà 150 titres dans le catalogue, entre 8 et 12 parutions par an, les anciens libraires sont à présent des éditeurs reconnus. En revanche n'essayez pas de leur poser la fameuse question concernant leur ligne éditoriale : ils n'en ont tout simplement pas ! Oui, les 150 titres du catalogue ont été choisi à l'envie.


Un passé qui laisse des traces

Au début de l'imprimerie, il existait les "tirages de tête". Ce sont les premiers exemplaires imprimés, les plus beaux puisque les plombs n'étaient pas encore usés. Ces premiers tirages étaient réalisés sur un papier plus qualitatif et les exemplaires étaient numérotés. Les tirages de tête étaient donc les plus prestigieux. Et quand on travaille dans une librairie de livres anciens, c'est quelque chose auquel on est sensible ! Chez Finitude, cette idée est reprise pour certains textes comme "l'avatar d'une vie antérieure". Le papier est plus qualitatif, en couleur, et parfois le tirage peut bénéficier d'ajouts, comme des photos, par exemple.  Vous pouvez retrouver sur leur site les auteurs qui font partie de ces tirages spéciaux.


Des projets qui leur tiennent à coeur

Au milieu du catalogue bien rempli de Finitude, on peut trouver des inédits d'auteurs. En effet, certains textes de Georges Perros ont ainsi été mis au jour par Thierry et Emmanuelle, tout comme la correspondance de Henry Miller. Mais parfois ils re-mettent au goût du jour en publiant des rééditions. Par exemple, le texte Jérôme de Jean-Pierre Martinet était sorti en 1978 aux éditions du Sagittaire mais n'avait pas marché. Mythique pour les amateurs de livres anciens et une "grosse claque" pour Emmanuelle, ce fut une évidence que de l'exhumer pour lui redonner un public. Mais ce ne sont pas les seuls projets marquants pour Finitude. L'un des gros projets en cours est la traduction de l'oeuvre intégrale de Henry David Thoreau. Jamais traduit auparavant, ce gros projet patrimonial comportera 15 tomes, dont 5 ont déjà paru.


Continuer sur sa lancée

Attention, les éditions Finitude, ce n'est pas que la publication d'ouvrages patrimoniaux mais c'est aussi la découverte de textes contemporains. Parmi les plus reconnus, on note bien évidemment Olivier Bourdeaut, dont le succès n'a pas ébranlé sa fidélité et qui travaille actuellement à un troisième livre qui paraîtra chez Finitude. Le projet éditorial à l'avenir et donc de maintenir cet équilibre entre ancien et contemporain, littérature française et étrangère. Et de nous faire découvrir toujours de jolies merveilles ! À ce propos, un premier roman paraîtra en septembre, pour la Rentrée Littéraire de 2019. Emmanuelle n'a pas voulu m'en dire plus, mais ça promet !


Merci beaucoup à Emmanuelle d'avoir pris le temps de répondre à mes questions, et merci pour son enthousiasme pour le challenge.


Le site des éditions Finitude : http://www.finitude.fr

​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc