• librairieenfolie

Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers, Benjamin Alire Saenz

Un roman de formation pour les pré-adolescents. Aristote et Dante découvrent les secrets de l’univers. Tout en poésie. Au fil de ces pages, deux jeunes garçons s’interrogent sur la vie, le sens profond de la vie. Est-ce elle qui nous mène, nous entraine, ou bien à nous de choisir la vie que nous menons ? Et le bonheur, comment on le gère ? Et la colère ? Les sentiments sont-ils une finalité en soi ? Ari est en colère, tourmenté par son monde, tout ce qu’il touche du doigt mais ne parvient pas à s’approprier. Heureusement, Ari est bien entouré. Ces êtres bienveillants, qui l’aiment, ses amis, sa famille, vont l’aider à s’apprivoiser lui-même, se connaître, s’accepter. Et accepter tout naturellement ce qu’il rejete, sans même s’en apercevoir, sans même en avoir effleuré l’idée alors que tout son corps l’a trahi : son amour pour Dante. Oui, ce roman de formation nous mène sur les chemins de l’âge adulte, des responsabilités, des choix et des blessures à porter fiérement ou à taire, au choix, et sur celui de l’homosexualité. Et il nous y emmène si simplement, si sereinement, si naturellement. C’est beau, comme tous les premiers amours. Et ce n’est pas un amour interdit, non, il s’épanouit. Écrit pour les adolescents mais pas interdit aux adultes, on aurait besoin de beaucoup plus de livres comme celui-là. Il n’est pas politique, n’est pas un combat, juste un amour raconté en poésie. Le plus intense des sentiments mis en roman.


J’adore / Très bon / Bon / Livre de plage / Moyen / J’ai du mal…

​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc