• librairieenfolie

Ô Soleil


Ô Soleil, pourquoi encore tu dors ? En ton absence se meurent Tous les plus beaux boutons d’ors De cela les abeilles pleurent

Ô Soleil, tel un lion tu domines La terre, un élément en ruines L’eau de toute part se solidifiant Même le feu n’est plus dansant

Ô Soleil, pourquoi ne scintilles-tu pas ? Le sable reste humide et froid Les vagues sans passion se brisent La vie n’est plus d’aucune surprise

Ô Soleil, tel une merveille ! Les villes, sans toi, les rues Semblent toutes pareilles Au dehors aucun individu

Ô Soleil, que t’avons nous fait ? S’il te plaît, rend la pluie éphémère Puis fait donc miroiter la mer Vite, il est bientôt juillet

Ô Soleil, astre de lumière que tu es À bras ouverts nous t’accueillons Pensant aux fleurs dans les bosquets Que de souvenirs en tourbillon

Ô Soleil, veux-tu briller encore une fois ? Le monde, petit à petit se laisse choir Fini les gens heureux, les cris de joie Reviens, rallume cette lueur d’espoir



Posts récents

Voir tout

Tout est fragmenté

Tout est fragmenté. Brun, orange, flamboyant. Siffle à peine le vent, s’enfile doucereusement entre les pétales morts, ces bourgeons éclos fanés, tombés à la saison d’après. L’écureuil se faufile sous

Un destin bleu marine

Mon pouce balaie la surface électronique d’un geste automatique, désinvolte. Je vois le monde qui s’écroule. Je le fais défiler. Je lis les crimes de l’humanité, mais les informations ne m’atteignent

​Inscrivez-vous pour ne pas manquer les actus
  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc